régulier

régulier

régulier, ière [ regylje, jɛr ] adj. et n. m.
• 1119 jurs regulers; lat. regularis, de regula « règle »
I(Choses)
1(1552) Qui est conforme aux règles, ne fait pas exception à la norme. normal. Verbes réguliers, qui suivent les règles ordinaires de la conjugaison. Vers réguliers (opposé à libre).
Spécialt Établi ou accompli conformément aux dispositions constitutionnelles, légales ou réglementaires. Jugement régulier. Gouvernement, tribunal régulier. Attestation régulière. réglementaire. Situation régulière (cf. En règle).
Permis (par la loi, par les règles d'un jeu). Opération commerciale parfaitement régulière. Coup régulier. Fam. Loyal, correct. fam. réglo. Le coup est dur, mais régulier (cf. ci-dessous, II, 4o). Loc. fam. À la régulière : dans le respect des règles. Battre qqn à la régulière.
2(1666 « bien proportionné ») Qui présente un caractère de symétrie, d'ordre, d'harmonie. Forme régulière. géométrique. Façade régulière. symétrique. Rues droites et régulières. Écriture régulière, bien formée, nette. « Traits nobles et réguliers » (Romains). Visage régulier.
Math. Polygone régulier, aux côtés et aux angles égaux. Polyèdre régulier, dont les faces sont toutes des polygones réguliers. — Élément régulier : dans un ensemble muni d'une loi de composition ⊤ , élément a tel que pour tout couple (x, y) de l'ensemble, les égalités x a = y a et a x = a y entraînent x = y.
3( XIIe-XIIIe) Se dit d'un mouvement, d'un phénomène caractérisé par une vitesse, une période, un rythme, une intensité uniforme; sans à-coups, sans interruption. égal, uniforme. Vitesse régulière. constant. Accélération régulière. Rythme régulier. Pouls régulier, respiration régulière. Efforts, résultats réguliers. Qualité régulière. homogène, suivi. Progrès régulier.
Les alizés sont des vents réguliers. constant. Cours d'eau régulier, dont le débit varie peu.
4À intervalles réguliers : régulièrement. — (1835) Qui se renouvelle à intervalles égaux. Frapper des coups réguliers. Migrations régulières. périodique. Visites, inspections, vérifications régulières. Revenus réguliers. 1. fixe. Manger à (des) heures régulières.
5Qui n'est pas occasionnel, mais habituel. Être en correspondance régulière avec qqn. Ligne régulière (de transport). Service régulier d'autocars. Par ext. L'autocar, l'avion, le train régulier (opposé à supplémentaire).
6(reiguleir 1200) (En parlant des mœurs, de la vie) Soumis aux règles de la morale sociale, des bienséances. Une vie régulière et rangée. Quelque chose « de peu conforme aux mœurs régulières » (Sade).
II (Personnes)
1(1170 reguler) Qui appartient à un ordre religieux (opposé à séculier). Abbé, chanoine, clerc régulier. Clergé régulier et clergé séculier.
N. m. Un régulier, les réguliers. moine, religieux. Les réguliers sont soumis à la règle.
2Qui est soumis à des règles strictes, dépend du pouvoir central. Troupes régulières. Armées régulières et milices. N. m. Les réguliers et les supplétifs.
3Assidu, exact, ponctuel, réglé. Il est régulier dans ses habitudes, son travail. Spécialt Qui fournit des efforts et obtient des résultats d'un niveau constant. Élève régulier. Vendeur régulier.
4Qui respecte les usages, les règles en vigueur dans un milieu, une profession, une activité. Régulier en affaires. correct, fair-play, fam. réglo.
⊗ CONTR. Irrégulier. Aberrant, anormal. Illégal. Asymétrique, difforme, inégal. Accidentel, exceptionnel, intermittent.

régulier nom masculin Religieux d'un ordre où l'on prononce des vœux solennels. Soldat des troupes régulières. ● régulier, régulière adjectif (bas latin regularis, du latin classique regula, règle) Qui est conforme aux dispositions légales en vigueur : Un congé régulier. Familier. Qui respecte avec loyauté les conventions et les usages d'un groupe ou d'un milieu social : Être régulier en affaires. Qui ne s'écarte pas des règles de la morale sociale, des bienséances : Mener une vie régulière. Qui répond aux règles, aux conventions établies dans un domaine de connaissance ou d'activité : Poème de forme régulière. Qui est soumis à un rythme constant, égal : Assurer un travail régulier. Qui se produit ou qui se fait à des moments ou en des lieux uniformément espacés : Prendre ses repas à des heures régulières. Des espacements réguliers séparent les plants. Dont la forme, la disposition, les proportions, etc., se caractérisent par la mesure, l'équilibre, l'harmonie, la symétrie : Visage aux traits réguliers. Qui a un caractère permanent, suivi, non occasionnel : N'avoir aucune activité régulière. Qui, dans sa vie, son activité, se distingue par l'exactitude, la ponctualité, la constance : Un employé régulier. Botanique Se dit des fleurs symétriques par rapport à un axe. Linguistique Se dit de toute forme conforme au paradigme considéré comme fondamental, en tant qu'il rend compte du plus grand nombre de formes. Mathématiques Se dit d'un polyèdre dont toutes les faces sont des polygones réguliers et dont tous les angles polyèdres des sommets sont isométriques. Se dit d'un polygone dont tous les côtés ont la même longueur et dont tous les angles ont la même mesure. Se dit d'une pyramide dont les faces latérales sont des triangles isocèles isométriques. Se dit d'un prisme dont les bases sont des polygones réguliers. Religion Se dit, par opposition à séculier, des ordres religieux soumis à une règle, ou de ce qui les concerne. Zoologie Se dit d'un oursin à symétrie axiale pentamère parfaite. ● régulier, régulière (expressions) adjectif (bas latin regularis, du latin classique regula, règle) Élément régulier, dans un ensemble muni d'une loi de composition ⊤, élément a tel que, pour tout couple (x,y) d'éléments de l'ensemble considéré, si x a = ya, alors x = y (élément régulier à droite) ; dans les mêmes conditions, élément a tel que a x = a y x = y (élément régulier à gauche). [Si les deux relations sont vérifiées simultanément, a est dit régulier.] Troupes régulières, forces recrutées et organisées par les pouvoirs publics pour constituer la force armée officielle d'un État au regard du droit international. ● régulier, régulière (synonymes) adjectif (bas latin regularis, du latin classique regula, règle) Qui est conforme aux dispositions légales en vigueur
Synonymes :
- légal
- réglementaire
Contraires :
- illégal
Familier. Qui respecte avec loyauté les conventions et les usages d'un...
Synonymes :
- honnête
Contraires :
- malhonnête
Qui ne s'écarte pas des règles de la morale sociale...
Synonymes :
- rangé
- réglé
Contraires :
- débauché
- déréglé
- dévergondé
Qui répond aux règles, aux conventions établies dans un domaine...
Contraires :
- irrégulier
Qui est soumis à un rythme constant, égal
Synonymes :
Contraires :
Qui se produit ou qui se fait à des moments...
Synonymes :
- égal
- rythmé
Contraires :
- irrégulier
Dont la forme, la disposition, les proportions, etc., se caractérisent...
Synonymes :
- géométrique
- symétrique
Contraires :
- asymétrique
- dissymétrique
Qui a un caractère permanent, suivi, non occasionnel
Contraires :
Qui, dans sa vie, son activité, se distingue par l'exactitude...
Synonymes :
Contraires :
- inégal

régulier, ère
adj. (et n. m.)
rI./r
d1./d Qui ne s'écarte pas des règles, de la norme. Procédure régulière. Verbes réguliers, dont la conjugaison ne présente pas d'exception aux règles générales.
|| Légal, réglementaire. "Légalement le coup est régulier" (M. Pagnol).
d2./d (Par oppos. à séculier.) Qui concerne les ordres religieux (soumis à la règle). Clergé régulier.
d3./d Troupes régulières, qui constituent la force armée officielle d'un état (par oppos. à partisans, francs-tireurs, supplétifs, etc.).
|| n. m. Un régulier: un soldat de l'armée régulière.
d4./d Conforme aux préceptes de la morale sociale (en parlant de la vie, des moeurs d'une personne). Vous pouvez lui faire confiance, il est régulier.
rII./r
d1./d Dont la vitesse, le rythme ou l'intensité ne varie pas. Mouvement régulier. Respiration régulière.
d2./d Qui se reproduit à des intervalles égaux; périodique. Examens médicaux réguliers.
|| Qui se produit de manière habituelle, constante; qui est assuré à jour ou à heure fixe. Service régulier d'autobus.
|| n. m. (Afr. subsah.) Au Cameroun, train omnibus.
d3./d (Personnes) Exact, ponctuel. être régulier dans ses habitudes.
d4./d (Afr. subsah.) Assidu, qui vient régulièrement. Un élève régulier en classe.
rIII/r
d1./d Qui présente une certaine symétrie; harmonieux dans ses formes, bien proportionné. Ville bâtie sur un plan régulier. Visage, traits réguliers.
d2./d MATH Polygone régulier, dont tous les côtés, tous les angles sont égaux. Polyèdre régulier, dont toutes les faces sont des polygones réguliers égaux.
d3./d BOT Fleur régulière, pourvue d'un axe de symétrie (par oppos. à fleur irrégulière, pourvue d'un plan de symétrie). Syn. actinomorphe. Ant. zygomorphe.

⇒RÉGULIER, -IÈRE, adj. et subst.
I. — Adjectif
A. — Qui est conforme à la règle ou à une règle.
1. [P. réf. à une prescription d'ordre moral ou pratique] Mener une vie régulière. Le premier Roi de la Maison de Stuart, aussi faible, quoique plus régulier dans ses mœurs que le successeur de Louis XIV, professa constamment la doctrine du pouvoir absolu (STAËL, Consid. Révol. fr., t. 2, 1817, p. 288). Les militaires des bataillons d'infanterie légère qui (...) auront eu une conduite régulière, pourront être libérés (J.O., Loi rel. recrut. arm., 1928, p. 3810).
Fam. [En parlant de qqn impliqué dans un rapport d'échange avec qqn d'autre] Dont le comportement correspond à l'attente de quelqu'un. Être régulier en affaires. — À quoi pensez-vous? Odette sursauta. — Je... je ne pensais à rien. — Vous n'êtes pas régulière, dit Mathieu. Moi, je vous ai répondu (SARTRE, Sursis, 1945, p. 25).
a) Dans le domaine admin., jur. ou pol. Synon. en règle, réglementaire. Un gouvernement régulier; opération, situation régulière. L'abrogation du traité ne peut se faire qu'en vertu d'une dénonciation régulière qui doit être autorisée par l'Assemblée Nationale (VEDEL, Dr. constit., 1949, p. 528). Ses principales fonctions [du bureau] sont (...) d'assurer la conduite régulière et ordonnée des débats (LIDDERDALE, Parlement fr., 1954, p. 114).
Armée, troupes régulières (p. oppos. à des milices, des francs-tireurs...). Forces militaires soumises à des règles strictes, dépendant du pouvoir central et constituant la force armée d'un état. Louis XVI avait une armée régulière (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 576).
Cadre régulier. Individu embarqué comme agent secret de l'État (...), mais n'appartenant pas au cadre régulier de l'armée (AUDIBERTI, Quoat, 1946, 1er tabl., p. 15). En raison de certaines difficultés causées, notamment, par l'absence d'un cadre régulier de médecins, chirurgiens, spécialistes et assistants des hôpitaux dans les services affectés à l'enseignement clinique (Organ. hospit. Fr., 1957, p. 18).
b) Dans le domaine idéol. ou relig.
RELIG. CATH. Clergé régulier. ,,Par opposition au clergé séculier, le clergé régulier désigne, au sens large, les clercs appartenant à un institut religieux; et au sens strict ceux qui font des vœux solennels, vivent en communauté sous une règle, mais se livrent aux activités des clercs en exerçant le ministère sacerdotal et les œuvres de charité spirituelle et corporelle`` (Foi t. 1 1968).
♦ Qui appartient au clergé régulier. Dans cette ville se tenait le Parlement et étaient réunis beaucoup de notables clercs en théologie tant séculiers que réguliers (A. FRANCE, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 214). Les chanoines réguliers de Saint-Victor, voués particulièrement aux études (FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p. 52). Empl. subst. masc. Je suis un régulier (...); mais non pas un capucin, comme l'ont dit ces femmes (...): je suis clerc régulier de l'ordre des Barnabites (A. FRANCE, Dieux ont soif, 1912, p. 76).
FR.-MAÇONN. ,,Qui est selon les lois et usages maçonniques`` (QUENTIN Maçonn. 1825).
2. [P. réf. à une recommandation, à un code, résultant d'une ét. ou de l'expérience et applicables dans un domaine donné]
LING. ,,On qualifie de régulière toute forme linguistique conforme au paradigme (de déclinaison, de conjugaison, de statut de phrase, etc.) considéré comme fondamental`` (Ling. 1972).
Verbe régulier. Verbe qui suit, pour la formation de ses modes, temps, nombres, et personnes, les conjugaisons générales. En grec, comme dans toutes les autres langues, les verbes les moins réguliers sont en général les plus usités (Ch. MAQUET, F. FLUTRE, Précis de gramm. gr., 1944, p. 92).
MUS. Une ordonnance périodique et ponctuée de césures régulières, qui est essentiellement celle de la forme sonate, et que l'on pourrait appeler le rythme d'un nouvel âge de l'humanité (ROLLAND, Beethoven, t. 1, 1937, p. 290).
SPORTS, loc. arg. À la régulière. ,,Se dit d'une épreuve disputée dans le respect des règles`` (PETIOT 1982). Un spectateur se précipite vers moi (...): il disait que je n'avais pas gagné à la régulière, parce que je n'avais pas mené autant que son cousin (La Pédale, 12 oct. 1927, p. 14, col. 3).
STYL., VERSIF. Le style [dans Lélia] est correct indépendamment de toutes ses autres qualités: il y a des endroits où je le trouve peut-être trop régulier, mais je lui préférerais quelque abandon et négligence comme une longue robe moins serrée (SAINTE-BEUVE, Corresp., t. 1, 1833, p. 356). Peut-on même répondre à cette charmeresse qu'elle favorise dangereusement la négligence, quand elle peut si aisément nous remontrer une quantité accablante de vers très mauvais, très faciles et terriblement réguliers? (VALÉRY, Variété [I], 1924, pp. 64-65). [P. méton.] La révolution du vers libre (...) a fait passer une coupure entre les poètes « réguliers » et les poètes « vers-libristes » (THIBAUDET, Hist. litt. fr., 1936, p. 486).
3. [En parlant de phénomènes naturels ou des principes qui les régissent] Qui se répète et dont on peut observer la régularité. L'homme est régi par des lois naturelles, régulières dans leurs cours, conséquentes dans leurs effets, immuables dans leur essence (VOLNEY, Ruines, 1791, p. 39). La grande loi régulière qui enchaîne la mer aux cieux (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 419).
B. — Dont la constance, l'uniformité (de rythme, de périodicité, de forme, de mesure) dans le temps ou dans l'espace, constituent une sorte de règle.
1. [En parlant de choses]
a) [Du point de vue du temps] Qui se produit périodiquement, à intervalles de temps identiques, selon un rythme uniforme. Circulation régulière; balancement, mouvement régulier; revenus réguliers; rubrique régulière; une croissance, une évolution, une gradation régulière; développement régulier; tic-tac régulier de l'horloge; émissions, opérations faites à intervalles réguliers; cours régulier des saisons. Les recettes ordinaires de l'État sont précisément celles qui d'après leur nature économique comportent une répétition régulière de période en période (PRADELLE, Serv. P.T.T. Fr., 1903, p. 120):
Dans le système de l'univers, ce qui se passe tous les jours est précisément ce qui mérite le plus d'attention. Rien n'appelle si fortement les regards des hommes véritablement réfléchis, que ce retour régulier des mêmes circonstances et des mêmes phénomènes.
CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 263.
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Il n'avait vu, autour de lui, que le régulier de la vie. Il avait ouvert peu à peu ses yeux sur des jours aux heures égales et le beau pays doré de soleil (RAMUZ, A. Pache, 1911, p. 21).
MUS. L'imitation est régulière quand les intervalles qui la composent sont exactement semblables à ceux de la partie qui a proposé (...) elle est irrégulière quand cette condition n'existe pas (DUBOIS, Contrepoint et fugue, 1901, p. 73).
TRANSP. Service, transport, vol régulier. Le rendement d'un appareil moteur de chalutier à vapeur moderne n'est cependant pas aussi bon que celui d'un navire marchand de ligne régulière (LE MASSON, Mar., 1951, p. 119).
b) [Du point de vue de l'espace] Écriture, pente, structure régulière; ovale régulier; dessins réguliers; façades régulières. Les moellons (...), débités en forme régulière parfaitement équarris à vive arête avec des faces bien dressées (BOURDE, Trav. publ., 1928, p. 171).
BOT. ,,On nomme régulières les fleurs dans lesquelles les pièces de même nature qui composent chacun de leurs systèmes organiques sont absolument semblables entre elles et placées sur un plan régulier, à égale distance les unes des autres`` (LITTRÉ-ROBIN 1858).
GÉOM. Polyèdre régulier. ,,Polyèdre inscriptible dans une sphère et dont les faces sont des polygones réguliers convexes isométriques`` (BOUVIER-GEORGE Math. 1979). Polygone régulier. ,,Polygone inscriptible dont tous les côtés ont même longueur`` (BOUVIER-GEORGE Math. 1979). L'ensemble des polygones réguliers convexes a le même caractère d'infinitude que la suite naturelle des nombres entiers (E. BOREL, Paradoxes de l'infini, 1946, p. 19).
PHYS. L'état amorphe, caractérisé par l'absence de régularité des molécules, l'état cristallin, caractérisé par l'arrangement régulier des molécules (D.C.F.G. 1976).
c) [Du point de vue de la quantité, de l'intensité] Production régulière. Le Nil est seul entre deux rives identiques, sans un courant, sans un affluent, sans un remous, poussant du fond des siècles sa régulière masse d'eau (FAURE, Hist. art, 1909, p. 38). Les cours d'eau à débit régulier (MENON, LECOTTÉ, Vill. Fr., 1, 1954, p. 10).
2. [En parlant de pers., de ce qui leur est propre]
a) [P. réf. au rythme, au mouvement] Démarche régulière; pas régulier; respiration régulière. Dois-je me féliciter des résultats du nouveau calmant de Mazet? Aucun effet sur insomnie. Mais pouls régulier, apaisement nerveux, sensibilité moindre (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p. 945).
b) [En parlant du caractère, du comportement, des habitudes, de l'activité] Assidu, ponctuel, égal. Collaboration, correspondance régulière; une cour, des relations régulière(s); soins réguliers; vie régulière. Je commençais à être las de mon travail régulier au studio (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 199). La présence régulière de l'enfant à toutes les classes de l'année scolaire (Encyclop. éduc., 1960, p. 101). [P. méton.] Clientèle régulière. Régulier d'humeur autant que je l'étais peu, Augustin vivait à mes côtés sans prendre garde à ce qui se passait en moi (FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 53).
c) [En parlant de l'aspect physique] Harmonieux, bien proportionné. Traits réguliers; visage régulier. [Véronique] avait les bras charnus des Auvergnates (...), des pieds forts, mais réguliers, et en harmonie avec ses formes (BALZAC, Curé vill., 1839, p. 13). Il peut y avoir en Angleterre, en France, en Italie, des femmes d'une beauté plus parfaite, plus régulière [que les Sévillanes], mais assurément il n'y en a pas de plus jolies ni de plus piquantes (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 322).
3. SPORTS. Athlète, joueur régulier. Athlète, joueur dont les performances sont, dans l'année ou d'une année à l'autre, d'un niveau à peu près égal.
P. anal., HIPP. Un cheval est régulier quand il court toujours de la même manière, et que l'on peut parfaitement savoir à quoi s'en tenir sur son compte (PEARSON 1872).
II. — Subst., arg.
A. — Subst. masc.
1. ,,Soldat (d'Infanterie de ligne) non bataillonnaire d'Afrique; mot en usage aux Bataillons d'Afrique, 1914-1918`` (ESN., Notes compl. « Poilu », [1919] 1956).
2. Celui qui suit les règles du milieu. On chuchotait qu'il y avait eu une femme dans sa vie, une femme qui l'avait (...) trahi (...), ce qui l'avait rendu « sauvage » comme on dit en argot de traite des blanches d'un trafiquant qui a été marqué par une femme et ne peut plus de ce fait espérer faire jamais partie des « réguliers » (CENDRARSBourlinguer, 1948, p. 69).
B. — Subst. fém. Épouse ou maîtresse en titre. — Cocu! Cocu! reprit la salle. — Si on ne peut plus s'amuser maintenant, dit un monsieur très convenable. Derrière le moraliste et sa régulière venait un autre couple de même nature (QUENEAU, Pierrot, 1942, p. 16).
REM. 1. Réglo, adj. inv., arg. Conforme au règlement:des souliers réglo, marins 1917; une cravate réglo, bleue, soldats. 1917 (ESN., Notes compl. « Poilu », [1919] 1956). [En parlant de pers.] Correct dans son comportement. Est-ce que j'ai déjà vu des sœurs qui ne soient pas réglo? (GIONO, Gds chemins, 1951, p. 184). 2. Régul, -ule, adj., arg. Dont le comportement est correct (supra I A 1). [Le candidat député:] je n'vous bav'rai pas sur la rondelle avec des salades à la manque: c'est bon pour les caves, et j'veux être régule (MARCUS, Arg. tel qu'on le parle, 1947, p. 7). Le gonze était régul en affaires. Ça oui. Mais sorti de là, il écœurait (LE BRETON, Rififi, 1953, p. 131). Subst. masc. Régule. Compagnon attitré (supra II B). La future Reine parut (...) elle zieuta où son régule était planqué (STOLLÉ, Douze récits hist., 1947, p. 2).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Ac. 1694, 1718: regulier; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. I. 1. a) 1119 chronol. jurz regulers « nombre régulier de jours qui, joint à un chiffre variable, permettait de calculer le jour de la semaine par lequel chaque mois commence » (PHILIPPE DE THAON, Comput, éd. Mall, 2820; reguliers subst., ibid., 195); b) déb. XIIIe s. « (d'un inanimé) conforme aux règles de la morale » une reiguleir continance a toi meimes (GUILLAUME DE ST THIERRY, Epistola ad fratres de Monte Dei, éd. V. Honemann, § 108, p. 246); c) 1370 « (id.) qui est soumis aux lois naturelles » les mouvemenz du ciel ... sont toujours d'une maniere et reguliers (ORESME, Ethiques, éd. A. D. Menut, p. 189, note 4); d) 1660 « conçu selon les règles édictées au XVIIe s. en matière littéraire » pièce ... très régulière pour l'unité du lieu (CORNEILLE, Galerie du Palais, Examen ds Œuvres, éd. Ch. Marty-Laveaux, p. 11); d'où 1660 subst. masc. « celui qui est partisan de la stricte observance de ces règles » (ID., ibid., p. 13); 1690 une conjugaison reguliere (FUR.); e) 1676 [éd.] « conforme aux règles juridiques » une procédure régulière (BOUHOURS, Rem., 547 sq. ds BRUNOT t. 4, p. 540); f) 1808 « qui se déroule selon un processus normal » (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 1, p. 251: quand le rhumatisme et la goutte ont un cours régulier); 2. a) 1174-76 « se dit des ordres religieux soumis à une règle, ou de ce qui les concerne » (GUERNES DE PONT-STE-MAXENCE, St Thomas, éd. E. Walberg, 579: les regulers [dras] a pris, les seculiers laissiez); 1596 subst. (HULSIUS); b) 1671 « (d'une personne) qui se soumet aux devoirs de la morale et de la religion » (LA FONTAINE, Contes, La vie de Frère Philippe, 509 ds Œuvres, éd. H. Régnier, t. V, p. 279); c) 1751 milit. troupes régulières (VOLT., S. de Louis XIV, 21 ds ROB., s.v. aucun); d) 1922 fam. « qui respecte un certain code de l'honnêteté dans un milieu ou un groupe social » (Voy. ds ESN. 1966). II. 1. a) 1270 « qui se développe dans le temps d'une façon uniforme, constante » (MAHIEU LE VILAIN, Les Météores d'Aristote, éd. R. Edgren, p. 155, ligne 16: la nue de halo doit estre egal et reguliere); 1803 un travail régulier (CHATEAUBR., Génie, t. 2, p. 528); 1859 un cœur calme, régulier en ses battements (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 5, p. 9); b) ca 1377 « qui présente une disposition, des proportions où l'esprit perçoit une unité, une harmonie » ici géom. figure ... reguliere (ORESME, Ciel, éd. A. D. Menut, fol. 175d, p. 640); 1666-67 beautés régulières (LA FONTAINE, Contes, 2e partie, Préface ds Œuvres, éd. citée, t. 4, p. 147); 1671 archit. (POMEY); 1882 écriture ... réguliere (FRANCE, Servien, p. 81); c) 1808 « qui se reproduit périodiquement, selon une fréquence constante » ce retour régulier de mêmes circonstances (CABANIS, op. cit., p. 263); 1832 un paiement régulier (BALZAC, Corresp., p. 162); 1863 à intervalles réguliers (FLAUB., Salammbô, p. 57); d) 1854 « qui a un caractère durable, non occasionnel » un bateau ... fait un service régulier (ABOUT, Grèce, p. 174); 2. a) 1658 « qui a une activité marquée par la constance, l'assiduité, la ponctualité » je suis extrêmement régulier à ma parole (LA ROCHEFOUCAULT, Portrait de La Rochefoucault fait par lui-même ds Œuvres, éd. M. D. L. Gilbert, I, p. 11); b) 1910 « se dit p. oppos. à occasionnel » un locataire régulier (BARRÈS, Cahiers, t. 8, p. 111); c) 1930 arg. subst. fém. « femme légitime ou maîtresse en titre » (J. GALTIER-BOISSIÈRE, La Vie de garçon, p. 100 ds CELLARD-REY). D'abord sous la forme reguler puis par substitution du suff. -ier régulier (cf. bouclier, sanglier, singulier), empr. au lat. d'époque impériale regularis « qui sert de règle; de canon », dér. de regula, règle; le sens 1 a est la transcr. d'un sens que regularis n'a développé qu'en lat. médiév. comme terminol. des calendriers: XIe s. ds DU CANGE, s.v. regulares2. L'a. fr. a empl. des formes riuler ca 1119 (PHILIPPE DE THAON, op. cit., 2842), reuler 1225 (Conq. of Ireland, éd. G. H. Orpen, 181), francisées d'apr. ruile, reule, v. règle. Fréq. abs. littér.:2 815. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 3 926, b) 4 262; XXe s.: a) 4 297, b) 3 752. Bbg. QUEM. DDL t. 23 (s.v. réglo et régul).

régulier, ière [ʀegylje, jɛʀ] adj. et n. m.
ÉTYM. 1308; jurs regulers, 1119, « nombre qui, ajouté à l'épacte de l'année, permet de savoir quel jour de la semaine tombe le premier jour de chaque mois »; var. reglier, v. 1265; du lat. regularis, de regula « règle ».
———
I (Choses).
1 Qui est conforme aux règles (II.), qui ne fait pas exception à la norme. Normal. || Syllogisme régulier.(1690). Gramm. || Verbes réguliers, qui suivent les règles ordinaires de la conjugaison. || Conjugaison, déclinaison régulière. || Construction syntaxique régulière, correcte, habituelle.Littér. (surtout au XVIIe). || Tragédie régulière. || Poème régulier. || Vers réguliers (opposé à libres).
(1332). Spécialt. Établi ou accompli conformément aux dispositions constitutionnelles, légales ou réglementaires. || Gouvernement, tribunal régulier. || Jugement régulier (→ Coupable, cit. 3). || Acte régulier. aussi Authentique (cit. 5). || Attestation régulière. Réglementaire.Qui ne comporte aucune infraction. || Situation régulière. Règle (en règle).Permis (par la loi). || Opération commerciale parfaitement régulière.
(Jeux, sports). Permis par les règles. || Coup régulier.Fam. Loyal, correct. Réglo (fam.); → 2. Moche, cit. 3. || Le coup est vache, mais régulier (→ C'est le jeu). — ☑ Loc. argotique (1926; sports). À la régulière : dans le respect des règles. || Battre une équipe à la régulière.
1 Quand ils apprenaient qu'un des leurs avait été condamné, ils protestaient, mais ils pensaient, parfois même ils disaient : le coup est régulier.
P. Nizan, le Cheval de Troie, I, IV.
2 (1666, « bien proportionné »). Qui présente un caractère de simplicité ou de netteté géométrique, de symétrie, d'ordre, d'harmonie. || Forme régulière. Géométrique (→ Cristalliser, cit. 9). || Disposition régulière. || Façade régulière. Symétrique. || Intervalles réguliers, sur une surface. Égal (→ Coquille, cit. 4). || Coupure, cassure régulière. Net. || Rues droites et régulières (→ Tiré au cordeau). || Ville régulière, au plan régulier (→ Grandiose, cit. 1).Écriture régulière, bien formée, nette.
2 Le monde est irrégulièrement semé de dispositions régulières. Les cristaux en sont; les fleurs, les feuilles; maints ornements de stries, de taches sur les fourrures, les ailes, les coquilles des animaux, les traces du vent sur les sables et sur les eaux, etc.
Valéry, Variété, Œ., t. I, Pl., p. 1172.
Géom. || Polygone régulier, aux côtés et aux angles égaux. || Polyèdre régulier, dont les faces sont toutes des polygones réguliers. || Prisme régulier.Math. || Élément régulier : élément a d'un ensemble tel que les égalités ax = ay et xa = ya entraînent toujours x = y.
(En parlant des traits du visage). Dont les proportions sont harmonieuses, équilibrées; qui est bien proportionné. || Traits nobles (cit. 8) et réguliers. || Visage régulier (→ Glabre, cit. 3). || Figure régulière (→ Inanimé, cit. 5).
3 (XIIe-XIIIe; en parlant d'un mouvement, d'un phénomène, d'un processus). Caractérisé par une vitesse, une période, un rythme, une amplitude, une intensité uniforme; qui se fait sans à-coups, sans interruption. Égal (supra cit. 29), mesuré, uniforme. || Vitesse, accélération régulière. || Freinage régulier et progressif. || Régulateur qui maintient un moteur, un mécanisme… à un régime régulier. || Mouvement, rythme régulier (→ Cadran, cit. 3; 2. marche, cit. 19). || Pouls régulier, dont les battements sont uniformes (→ 1. Mou, cit. 15). || Le bruit régulier d'un pilon (cit. 1) dans un mortier. Cadencé. || Le bruissement (cit. 3) régulier des palmes. aussi Monotone.Efforts, résultats réguliers. || Qualité régulière. Homogène, suivi. || Progrès régulier (→ Grandeur, cit. 9). || Ces institutions (cit. 14) s'étaient formées d'une manière lente, graduelle, régulière. Régulièrement.
Géogr. || Vents réguliers ou constants, dont la direction et la force varient peu, qui soufflent sans interruption (ex. : les alizés).Cours (cit. 4) d'eau régulier, dont le régime ne subit pas de variations importantes, dont le courant est égal. || Rendre plus régulier le cours d'un fleuve. Régulariser.Pente régulière, dont l'inclinaison est constante.
4 (1835). Qui se renouvelle à des dates fixes, à des intervalles égaux. || Intervalles réguliers, égaux dans la durée (→ 1. Masse, cit. 3). || À intervalles réguliers. Régulièrement. || Coups réguliers. || Migrations régulières. Périodique (→ Nomadisme, cit. 1). || Visites, inspections, vérifications régulières. aussi Fréquent. || Revenus réguliers. 1. Fixe (supra cit. 10).
5 Qui n'est pas occasionnel, qui présente le caractère d'une habitude ou d'une institution, qui constitue une activité durable, codifiée, organisée. Constant. || Être en correspondance régulière avec qqn. || Activité, profession régulière (→ Exorciste, cit. 2).
3 (…) un paresseux et un ivrogne, qui, à son retour du service (…) s'était mis à battre les champs, refusant tout travail régulier, vivant de braconnage et de maraude (…)
Zola, la Terre, I, II.
(XXe). Transports. || Ligne régulière : ligne permanente dont les trajets, les points d'arrêt, les horaires, les dates de départ sont fixes. || Navire affecté à une ligne régulière. || Service régulier d'autocars.Par ext. || L'autocar, l'avion, le train régulier.
6 (1200, reiguleir; en parlant des mœurs, de la vie…). Soumis à des habitudes conformes à la morale. Régler (p. p. adj.); → Domestique, cit. 2. || Conduite régulière et vertueuse. Rangé (→ Maritalement, cit. 1). || Vie pure et régulière (→ Nécessaire, cit. 20). || Avoir des habitudes très régulières.
3.1 Qu'a-t-il besoin d'une troisième femme, me disais-je, et pourquoi les veut-il jolies ? Assurément, continuai-je, il y a quelque chose dans tout cela de peu conforme aux mœurs régulières dont je ne veux jamais m'écarter; examinons.
Sade, Justine…, t. I, p. 104.
7 (Opposé à séculier). Relatif à la vie religieuse, aux ordres religieux, aux réguliers (→ ci-dessous, II., 3.). || Bénéfices réguliers. || La vie, l'observance régulière. || L'habit régulier. || Lieux réguliers d'un couvent (le cloître, le chapitre, le réfectoire et le dortoir).
———
II (Personnes).
1 (XVIIe). Vx. Qui observe les devoirs, les règles de la religion et de la morale. || « Des âmes régulières (…) ennemies de tout désordre » (Bourdaloue).
2 Mod. Qui respecte les usages, les règles en vigueur dans un milieu, une profession, une activité. || Régulier en affaires. Correct, fair-play, réglo.
4 Il y a dans l'argot un mot qui fait penser à la « dignité » bourgeoise. C'est le mot « régulier » qui est magnifique. Les humbles et les malfaiteurs l'ont inventé pour signaler à leur entourage que certains êtres sont absolument incapables soit de se mal conduire, soit de se soustraire à la parole donnée (…)
L.-P. Fargue, la Lanterne magique, « Un poète d'avenir ».
3 (Par oppos. aux troupes improvisées, aux milices, aux auxiliaires, aux unités, aux francs-tireurs, etc.). || Troupes régulières, armée régulière : armée permanente dépendant du pouvoir central et soumise à des règles strictes quant à son recrutement et à son organisation. Régler (p. p. adj.; vx); → Aucun, cit. 28.N. m. (1870). || Les réguliers, soldats appartenant aux unités régulières de certaines armées. || Les réguliers d'Abd-el-Kader. || Les réguliers chinois (de l'ancienne Chine), espagnols (« regulares »). || Les réguliers et les supplétifs.
4 (Mil. XVIIe). Qui a des habitudes constantes et conformes à une norme sociale, notamment dans l'utilisation du temps. Assidu, exact, ponctuel. || Il est régulier dans ses habitudes, son travail. Constant.Vx. || Être régulier à… (suivi de l'infinitif).Spécialt. Qui obtient des résultats d'un niveau constant. || Élève régulier.
(Avec un contenu moral, reprenant le sens archaïque) :
5 Il rentre régulièrement vers sept heures et demie, monte dans sa chambre, dont il ne sort, le soir, qu'une ou deux fois par semaine. Il paraît que c'est le garçon le plus régulier de la terre, qu'il ne reçoit personne, ne voit pas de femmes, ne fume pas, ne boit pas, passe ses soirées et parfois une partie de ses nuits à lire.
G. Simenon, Maigret chez le ministre, p. 67-68.
En franç. d'Afrique. Assidu (notamment à l'école).
5 Relig. Qui appartient à un ordre religieux au sens strict ( Ordre, infra cit. 41), et, par ext., qui appartient à une religion quelle qu'elle soit (opposé à séculier). || Abbé, chanoine, clerc régulier. || Clergé régulier et clergé séculier.N. m. (1596). || Un régulier, les réguliers. aussi Moine, religieux. || Les réguliers sont soumis à la règle (II., 4.).
6 Vx (langue class.). Partisan des règles et de leur stricte observation, en matière littéraire (au XVIIe siècle).N. m. Classique, puriste. || « Cette rigoureuse unité de lieu qu'exigent les grands réguliers » (Corneille).
CONTR. Irrégulier. — Aberrant, anomal, anormal. — Baroque, bizarre. — Illégal, illégitime. — Asymétrique, dissymétrique; difforme. — Inégal. — Accidentel, exceptionnel, intermittent. — Bohème.
DÉR. Réglo, régulière, régulièrement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • régulier — régulier, ière (ré gu lié, liè r . Au XVIIe siècle, d après Chifflet, Gramm. p. 188, l r de régulier se faisait sentir, et l on prononçait ce mot comme hiver, enfer) adj. 1°   Conforme aux règles naturelles. Le flux et le reflux de la mer ont… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • regulier — Regulier, [reguli]ere. adj. Qui est selon la regle, conforme à une certaine regle. Beauté reguliere, traits reguliers. la conduite de cette femme est fort reguliere. sa vie n est pas trop reguliere. cela n est pas regulier. ce bastiment est fort… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Regulier — Régulier Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • regulier — reguliér, reguliéră, reguliéri, reguliére, adj. (înv.) regulat. Trimis de blaurb, 14.11.2008. Sursa: DAR …   Dicționar Român

  • régulier — régulier, ère ou régule adj. Correct, honorable, qui ne trompe pas. □ À la régulière loc.adv. Loyalement, sans tricherie …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • regulier — Regulier, Canonicus …   Thresor de la langue françoyse

  • RÉGULIER — IÈRE. adj. Qui a de la régularité, qui est conforme à des règles, soit naturelles, soit de convention. Les mouvements réguliers des corps célestes. Le flux et reflux de la mer a ses périodes régulières. Les accès de sa fièvre sont devenus… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Régulier — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Régulier », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Régulier signifie étymologiquement conforme… …   Wikipédia en Français

  • régulier — IÈRE adj. ; périodique : régulyé, re, e (Albanais.001). A1) régulier, assidu, honnête, droit, réglo : réglyô inv. (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • regulier — a, regulié, iero adj. régulier, ière. voir regular …   Diccionari Personau e Evolutiu


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»